Marianne Dubuis - Découpages

Description

Artiste par nature, Marianne Dubuis découpe depuis son plus jeune âge

Marianne Dubuis a grandi sur la Côte, pas loin du Lac Léman. Mais son attirance se trouve dans les montagnes où elle a passé ses vacances et ses week-ends, une passion qui se reflète dans son travail. Depuis son enfance, elle dessine minutieusement, à la façon d’un découpage, et tailler devint une suite logique. Elle offre sa toute première découpe à sa sœur à l’âge de 13 ans. En 1979, elle devient « officiellement » découpeuse. Autodidacte, elle crée son propre « style » de découpage sans que celui-ci soit figé : elle aime se remettre en question dans sa créativité. Marianne aime raconter son monde en images, taillées d’un seul tenant en noir sur fond blanc, ou en papiers colorés, découpés et assemblés en personnages et histoires, sur une « charpente » de découpage noir. Peu importe la technique: les tableaux expriment ce qu’elle ressent ; l’envie de partager l’amour de la montagne, le besoin d’une agriculture « humaine » et proche de la nature si riche de la région, des traditions et des valeurs des gens du Pays-d’Enhaut. Paysages, moments de vie, ou émotions plus intérieures, c’est un clin d’œil ou un bout de cœur, une pensée ou un rêve qu’elle aime créer sous cette forme complète d’expression qu’est le découpage. Et, si le spectateur est touché ou inspiré, quelle récompense pour cette artisane !

Artiste par nature, Marianne Dubuis découpe depuis son plus jeune âge

Marianne Dubuis a grandi sur la Côte, pas loin du Lac Léman. Mais son attirance se trouve dans les montagnes où elle a passé ses vacances et ses week-ends, une passion qui se reflète dans son travail. Depuis son enfance, elle dessine minutieusement, à la façon d’un découpage, et tailler devint une suite logique. Elle offre sa toute première découpe à sa sœur à l’âge de 13 ans. En 1979, elle devient « officiellement » découpeuse. Autodidacte, elle crée son propre « style » de découpage sans que celui-ci soit figé : elle aime se remettre en question dans sa créativité. Marianne aime raconter son monde en images, taillées d’un seul tenant en noir sur fond blanc, ou en papiers colorés, découpés et assemblés en personnages et histoires, sur une « charpente » de découpage noir. Peu importe la technique: les tableaux expriment ce qu’elle ressent ; l’envie de partager l’amour de la montagne, le besoin d’une agriculture « humaine » et proche de la nature si riche de la région, des traditions et des valeurs des gens du Pays-d’Enhaut. Paysages, moments de vie, ou émotions plus intérieures, c’est un clin d’œil ou un bout de cœur, une pensée ou un rêve qu’elle aime créer sous cette forme complète d’expression qu’est le découpage. Et, si le spectateur est touché ou inspiré, quelle récompense pour cette artisane !

Emplacement
EXTERNAL_SPLITTING_BEGIN EXTERNAL_SPLITTING_END